Méditation

Alors, la méditation ! C’est une question qui traverse plusieurs cultures, philosophies, religions.

Contrairement à ce qui peut être associé à la méditation, c’est à dire faire le vide de notre pensée, le terme méditation est plutôt associé à l’action mentale de porter son attention sur un objet. Cet objet pouvant être de plusieurs natures, le bruit des oiseaux ou de la mer, les battements de notre cœur ou une image mentale d’un endroit apaisant. Nous pouvons également diriger notre attention sur tout ce qui se passe dans le moment présent sans se laisser distraire par nos pensées (futur, passé, etc), juste être attentif au ici et maintenant.

 

Je classifie les différentes formes de méditation en quatre grande catégories ou dimensions :

 

  • Méditations liées au passé

Nous pouvons, par la méditation, revisiter mentalement des lieux et revivre des situations que nous avons vécues. Ce sont des méthodes de méditation basées sur ce qu’on appelle voyage mental dans le temps (dans sa composante vers le passé). Pourquoi donc revivre une situation passée ? Les raisons peuvent être innombrables. Par exemple, quand nous sommes dans une situation de stress, le fait de méditer sur des épisodes joyeux de notre vie peut nous apporter de l’apaisement.

 

  • Méditations liées au futur

De même que la méditation vers le passé, La méditation liée au futur fait partie du voyage mental dans le temps. Cette fois nous méditons sur des événements futurs. Cela peut nous aider à réduire le stress et l’anxiété liés à un événement prévu le moment venu.

 

  • Méditations liées au présent

Déjà les méditations liées au moment présent,  sont en plein essor actuellement. Très connu sous le nom de « Pleine conscience », ce type de méditation est un grand outil qui nous permet de nous concentrer dans notre moment présent et s’affranchir de tout stress, angoisse, anxiété, phobie, etc. Car tous ces sentiments sont des « illusions » dans l’optique que ni le passé ni le futur n’ont jamais lieu. Et oui, c’est très philosophique, mais pas si difficile que ça. Si nous nous laissons envahir par les appréhensions futures ou par les regrets du passé nous finissons pour avoir plusieurs sentiments destructifs et cela nous empêche de vivre le moment présent, qui est le seul où nous pouvons effectivement avoir une action directe. Dans ce sens, la méditation sur notre moment présent peut être de grande utilité. Par exemple, marcher en pleine conscience, travailler en pleine conscience, manger en pleine conscience, etc. Il y a également l’utilisation des mantras (des phrases qui sont dites mentalement de façon répétée, ou même écouter de la musique sont des outils qui peuvent aider dans ce type de méditation. Toutes ces applications transforment notre vie en une vie pleine, dans le sens le plus profond de ce terme.

 

  • Méditations liées à l’imaginaire

C’est la dernière des quatre dimensions de la méditation, celle liée au monde imaginaire. Avec la méditation, nous pouvons porter notre attention sur des images mentales  créées par nous-même. Ces méditations peuvent nous aider à gérer certains états émotionnels tels que le stress, l’angoisse, etc. Notre inconscient a un langage qui lui est propre. Ce langage a été largement étudié et fait partie intégrante des différentes théories de Carl Gustav Jung (par exemple les archétypes inconscients ou l’inconscient collectif). Ce langage inconscient est souvent associé à des symboles, ainsi, des méditations basées sur des symboles, des images mentales, peuvent être de grande utilité dans la gestion de situations difficiles, ou tout simplement pour nous apaiser.

 

Mais, c’est bizarre ! Cette façon de voir la méditation me fait penser à de l’hypnose !

Et oui, en effet, de la même façon que la méditation peut être définie comme étant l’action de porter son attention sur un objet, l’hypnose a aussi cette particularité. La différence étant que dans l’hypnose l’action de porter son attention sur un objet est utilisée seulement dans une première étape, celle de mise en état de transe. En effet la mise en état de transe est également définie comme le fait de porter son attention sur un objet (par exemple un pendule qui va et vient de gauche à droite et vice-versa). Alors de façon non-inattendue, la méditation peut-être listée parmi les différentes méthodes de mise en état de transe. Un exemple des plus utilisés dans la pratique de l’hypnose clinique est la méthode du body scan (porter son attention sur les différentes parties de notre corps). Je dirais ainsi que la méditation est une des méthodes utilisées dans cette première étape du processus d’hypnose. Mais, dans l’hypnose clinique, une fois atteint l’état de transe (où nos portes de l’inconscient nous sont ouvertes) le psychologue va utiliser des suggestions ou des images (symboles suggestifs) qui vont agir directement sur notre inconscient pour atteindre le but de la séance défini avec le client (travailler sur une phobie par exemple). Ainsi, quand je parle de méditation liée au passé, avec le voyage mental dans le temps, ça s’approche un peu de la régression de mémoire utilisée en  hypnose clinique.

 

Encore une fois n’hésitez pas à me contacter si des questions vous viennent à l’esprit. Je serai ravi de vous répondre.

marques-carneiro@hotmail.com